Comptages

 

Comprendre et publier tous types de données de comptages : débits, vitesses, taux d’occupation, pesages, etc.

Les données de trafic collectées sur des sites open data sont parfois difficiles à lire, à comprendre et donc à réutiliser. L’objectif du formatage proposé est de permettre à chaque producteur de publier sa donnée sous une forme standardisée.

Pour comprendre une donnée de comptage, il suffit de connaitre les éléments suivants :

la valeur du comptage : c’est une valeur numérique exprimant un débit
la localisation : elle est de préférence exprimée en x, y. Elle peut faire référence à un fichier géo-référencé, il faudra alors établir clairement le lien.
la date
le type de mesure réalisée : il faut reconnaitre si on lit une donnée débit tous véhicules en horaire, ou une donnée classifiées en jour, ou tout autre mesure.

Ces 4 éléments doivent être présent dans toute publication de données de comptages. Ils ne sont pas toujours identifiés de la même façon.
Nous proposons donc un glossaire permettant d’uniformiser la diffusion de ces données.
Les fichiers de données seront au format csv, avec une donnée par ligne. C’est en effet le format le plus simple à retraiter.
Le document ci-dessous propose ces formatages.

Formatage des données de trafic routier

1 - Localisation d’un point de mesure

La localisation d’un point de mesure (pme) est importante pour comprendre la donnée.

On peut construire un fichier comprenant les seules informations de localisation (fichier de méta données), ce fichier sera lié à un fichier de données par une jointure avec un identifiant unique.

Les seules informations obligatoires sont l’identifiant unique (ici idmes qui donne le numéro de département, de section et d’indice de la mesure) qui doit se trouver sur tous les fichiers de donnée, et les informations de localisation en xy.

Pour une lecture plus facile, il est possible d’ajouter des colonnes avec le nom de la station, la route, le gestionnaire ou encore les points repères (PR). Ces informations ne sont cependant pas obligatoires.

Exemple des informations présentes dans un fichier localisant une station de comptage :

IdmesDIRStationPRXY
02_0003_00 DIRN VAUXBUIN 24+70 720972.32818989 6917971.2906133

Pour voir le fichier complet des stations de comptages du RRN :
http://ckan.cerema-dtm.fr/dataset/511baa07-92a0-41f0-9535-ac1fb996e519/resource/aba0b119-e593-4da5-ba34-83ade24d45f3/download/stationrrn2015.csv

2 - Sectionnement du réseau

Connaître la géométrie du réseau est une donnée importante pour comprendre la portée d’une valeur de trafic. L’information du trafic jusque-là ponctuelle se traduit sur un linéaire de chaussée.

Pour avoir un sectionnement complet du réseau, il faut proposer un fichier géo-référencé. Ce fichier peut être de type mif/mid (utilisé pour le réseau routier national).

Les informations obligatoires sont les xy permettant de connaître la complétude du tracé routier.

En complément, on peut ajouter un identifiant unique qui permettra le lien avec la mesure de trafic (ici idmes permettant de jointer avec le fichier de mesure).

Exemple des informations présentes dans un fichier présentant le linéaire :

idmesxdydxfyf
035_0050_00 366102.5 6838611.26 351644.58 6838776.9
056_0026_04 219767.35 6761590.96 215688.2 6767690.41
022_0007_00 273229.44 6842952 269577.99 6842803.37
022_0037_00 307973.67 6826156.03 299398.71 6825516.43

Pour voir le fichier complet du sectionnement du réseau national en mif/mid
http://ckan.cerema-dtm.fr/dataset/511baa07-92a0-41f0-9535-ac1fb996e519/resource/ee59bcb6-1a08-4c34-b732-72bcc99b10e8/download/sectionnementdureseau.zip

3 - La donnée de trafic

Une valeur de comptage est une valeur numérique. Prise seule elle n’a pas de valeur, elle doit avoir des attributs pour être compréhensible.

Ainsi un fichier de données de comptage routier doit toujours comporter un certain nombre d’informations.

  • une valeur de trafic : c’est un entier
  • le type de données compté : débit tous véhicules, poids lourds….
  • une fréquence de recueil : la donnée est horaire, journalière….
  • un identifiant permettant la localisation de la donnée
  • la période de comptage
  • la date du comptage
    Certaines des informations sont agrégées dans les en-têtes des colonnes (type de données et fréquence, par exemple QTH)

Pour une réutilisation simple des données, il est convenu de générer des fichiers avec une ligne par horodatage et par point de mesure. On peut dans une même ligne mettre des informations de débits, de longueurs classifiées…

1 - Le type de données

Débit tous véhicules : QT
Débit poids lourds : PL
Taux tous véhicules : TT
Vitesse tous véhicules : VT
Longueurs classifiées : LC
Vitesses classifiées : VC
Silhouettes classifiées : KC
Poids classifiés : PC
Essieux classifiés : EC

2 - La fréquence de recueil

La donnée sera publiée avec les informations temporelles suivantes :

données 10 secondes : d
données 20 secondes : v
données 1 minute : m
données 3 minutes : b
données 6 minutes : B
données 15 minutes : q
données 1 heure : H
données 1 jour : J

3 - Nommage des classes

Dans tous les cas, on nommera CL1 la première classe, CLn la éniéme classe.

4 - Les données calculées

Certaines données ne sont pas fournies par les systèmes de comptage mais calculées par un logiciel. Les données les plus fréquentes sont les moyennes journalières annuelles.

Données présentéesIntitulé de la colonne
Moyennes journalières annuelles MJA
Moyennes journalières mensuelles MJM
Pourcentage poids lourds pct_PL
Moyenne horaire annuelles MHA
Moyenne horaire mensuelle MHM

5 - Exemples des en-têtes de colonne.

Pour former l’en-tête de colonne, on joint le type de données, la périodicité de la donnée et le nommage de la classe.

Données présentéesIntitulé de la colonne
Débits tous véhicules horaires QTH
Longueurs classifiées 15 minutes, classe 2 LCq_CL2
Débits tous véhicules 6 minutes QTB
Silhouettes classifiées, classe 7 KCJ_CL7
Moyenne journalière annuelle MJA