Ouverture des données de trafic

 

Sur la base de l’analyse de l’existant et des besoins en 2015, voici un état des lieux et quelques propositions pour faciliter la publication et la réutilisation des données de trafic open data.

 
 
 
 
Analyse de l’existant

Notre travail porte sur des données déjà publiées sous licence open data (on ne traite pas de la question de l’ouverture des données, qui est discutée en amont par chaque producteur de données publiques), sur la fonction entrepot (et donc ni sur le recueil de données en amont, ni sur les analyses en aval), sur l’ensemble des données publiques de trafic routier (même si le périmètre pourra être élargi ultérieurement à d’autres données de mobilité et de déplacement).

 
Catalogage des données

Afin de pouvoir pour retrouver plus facilement les données pertinentes sur tout le territoire, nous proposons une nomenclature qui faciliterait le moissonnage et le catalogage.

 
Formats de données cibles

Quels formats recommander pour la publication des données open data, pour chaque type de données?

 
Mutualisation des données

L’intérêt de partager les données entre gestionnaires routiers, collectivités et autres organismes publics, typiquement au niveau régional, est évident pour consolider des observatoires de trafic et de déplacement, ou travailler sur l’environnement (qualité de l’air, bruit), et est d’ailleurs inscrit dans la loi. L’open data peut à terme grandement simplifier cette mutualisation des données, même si il n’exonèrera sans doute pas de conventions partenariales.
Voici quelques outils de mutualisation que nous avons étudiés.